Débats calédoniens - Syndicat - Le Chien bleu : Journal satirique de Nouvelle-Calédonie. Y en aura pour tout le monde !

|
Aller au contenu

Menu principal :

Débats calédoniens - Syndicat

Publié le 7 février 2014                                                                                                                                  

SAUVEGARDE DE L'EMPLOI LOCAL


Le projet de loi du pays relative à l'accès à l'emploi titulaire des fonctions publiques de Nouvelle-Caledonie fut voté au Congrés le 21 janvier dernier.
Hors ce texte concernant une intégration massive de 4000 agents sur une durée de cinq ans est à notre avis largement perfectible.

1/ Sur un plan technique, certains points doivent êtres modifiés ou clarifiés, notamment :
Il manque des corps ou cadre d'emploi d'intégration qui vont empêcher certains agents de bénéficier de la mesure, il aurait fallut les créer au préalable ou en même temps de manière à s'assurer de ne laisser personne sur le bord de la route.
Une liste alphabétique est dressée par le jury d'évaluation professionnelle à l'issue des épreuves, sans tenir compte de l'ordre de mérite des candidats.

2/ Par ailleurs ce qui nous parait encore plus surprenant, malgré les dispositions de l'article 24 de la loi organique du 19 mars 1999, force est de constater que aucune loi du pays destinée à protéger l'emploi local n'existe à ce à ce jour dans la fonction publique locale. Celle-ci n'existe que dans le privé et prend en compte la notion de Citoyenneté Calédonienne et des délais de résidence en NC suivant le niveau de l'emploi.
Cette loi voté le 21 janvier dernier ne fait aucunement référence à la notion de citoyenneté ou a un quelconque délai de résidence en NC et ne tient compte d'aucun niveau de qualification des emplois. Elle ne fait référence que à trois ans sur le poste, ce que l'on peut traduire par trois ans de résidence, ce qui nous parait très insuffisant pour les emplois de catégorie B et C.
Pour la plus part des emplois de catégorie A cela nous parait également insuffisant.

Pour cette raison le syndicat SOLIDARITÉ NC qui se positionne dans une logique pays, organisera un mouvement d'une heure demain mardi à 11h30 au Congres de la NC afin d'interpeller les élus sur la sauvegarde de l'emploi local dans la fonction publique locale, territoriale ou communale.
Nous espérons que avant mercredi soir, délai de rigueur une demande de deuxième lecture de la loi soit déposée au Congrés par un élu, voir le Haut-Commissaire et cela afin d'obtenir une deuxième lecture de la loi.
Le délai de temps ainsi obtenu devant permettre d'améliorer le texte en le mettant en conformité avec la loi organique, fruit d'accords politiques fondateurs de la NC actuelle.

SOLIDAIREMENT VOTRE.

Le Bureau du syndicat SOLIDARITÉ NC.

P.S. Pour plus d'information sur notre structure voir le site SOLIDARITE NC.

Publié en septembre 2013                                                                                                                                  

COMMUNIQUE de PRESSE


Par arrêté en date du 25 septembre,  le président du gouvernement a officialisé les résultats des dernières élections des représentants du personnel aux commissions administratives paritaires, organisées par la direction des ressources humaines et de la fonction publique de la Nouvelle-Calédonie.

Avec 8 355 électeurs et un taux de participation de 62.91 %  aux élections des représentants du personnel aux CAP mandature 2013-2016 (pour un taux de 66% en 2010 sur 7978 électeurs), la participation des agents reste importante (5256 votants en 2013 et 5 311 en 2010).

Ces élections ont confirmé la place prépondérante de deux organisations syndicales qui, sur 108 sièges à pourvoir pour 29 CAP, ont obtenu :
- 54 sièges  pour la Fédération des fonctionnaires (72 sur 110 en 2010)  ;
- 45 sièges pour l’UT CFE CGC  (31 sur 110 en 2010).
Ainsi, la Fédération des fonctionnaires a recueilli 43.22% des suffrages exprimés (contre 46.14% en 2010) et l’UT CFE CGC 38.40 % (30.44% en 2010).

Les 9 sièges restant à pourvoir ont été obtenus par :
- la COGETRA (SFPT-Solidarité NC) : 4 sièges (7 en 2010) ;
- l’USTKE : 2 sièges (1 en 2010) ;
- l’USOENC – Soenc Fonction publique : 1 siège (aucun en 2010).

Nouveauté cette année, la CAP Communale n° 8 « filières administrative et incendie », verra un de ses sièges attribué par voie de tirage au sort parmi ses électeurs faute de candidatures syndicales suffisantes.

***

 
| | Dernière mise à jour : 17/08/2014
Site créé par Ouebzone
Rechercher
Retourner au contenu | Retourner au menu