Débats calédoniens - Economie - Le Chien bleu : Journal satirique de Nouvelle-Calédonie. Y en aura pour tout le monde !

|
Aller au contenu

Menu principal :

Débats calédoniens - Economie

Publié en septembre 2013                                                                                                                                             

Mademoiselle Gaillard,

Suite à un avis de "vacance de poste"  émise par la Province Nord,  afin de privatiser la "clinique" de Koumac,  à ce jour toujours  officiellement gérée par votre fonctionnaire Dr Laurent Fabre et officieusement également par sa concubine Dr Dal Fovo,  régulièrement présente dans les lieux, notre équipe de  vétérinaires n'a pas été choisie. Dans cet "appel à candidature", vous souhaitiez, entre autres exigences, que l'équipe qui serait choisie assure la permanence de soins vétérinaires 24h/24, ce qui était judicieux.Cette obligation de continuité de soins,  est d'ailleurs une obligation  définie par notre code de déontologie,  quand bien même celui qui est en application en Nouvelle Calédonie est à dépoussiérer puisque la DAVAR n' a conservé que la version de 1977 de ce code dans les textes locaux... par manque de compétences internes, la dernière  version du code de déontologie métropolitain n'a toujours pas été transposée en droit "local", malgré les promesses du SIVAP du début d'année...Néanmoins, la continuité de soins, à tout le moins dans sa propre clientèle,  est un  fondamental en médecine vétérinaire.Sollicitée plusieurs fois pour aller effectuer des soins vétérinaires sur Koumac dans la clientèle de Dr Fabre (!) les weekends et jours fériés, et en son absence criante de cette clinique publique d'une part, et  des annuaires officiels d'autre part, je vous demande de bien vouloir prendre les dispositions pour que ce confrère assure sa continuité de soins. A toutes fins utiles, je vous rappelle que la situation de monopole que vous instaurez en continuant à salarier ce vétérinaire, en continuant à le faire travailler dans une clinique entièrement payée sur fonds publics,  et en cautionnant de plus les honoraires privés qu'il perçoit en sus de sa rémunération administrative,  nuit à l'installation loyale de vétérinaires privés dans la zone,  et ne serait pas acceptable dans l'hexagone, dans aucun contexte juridique digne de ce nom.
Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de recevoir,  Mademoiselle, l'assurance de mes meilleures salutations.


Dr Caroline KOJFER-LOMONT

Publié le 2 août 2013                                                                                                                                             
Publié le 2 juillet 2013                                                                                                                                             
Publié le 2 juillet 2013                                                                                                                                             

LE RETRAITE COURROUCE A NOS DIRIGEANTS ET ACTEURS DE LA VIE DE LA CITE


SUGGESTIONS POUR EVITER LA PAUPERISATION  DE LA  POPULATION


AUGMENTER LE NIVEAU DE VIE, les RETRAITES CAFAT, le SMG, le SMAG, C’EST FACILE !

C’est certain, à l’énoncé et lecture de mes propositions, un levier de boucliers va se lever. Certains, les nantis, vont penser : ridicule, farfelu, utopique, irréalisable ! D’autres, les déshérités et blessés de la vie, vont au contraire se dirent : Enfin ! On nous prend au sérieux, nous existons, nous faisons partie de la cité, de ce pays. Ils poursuivront « vivement l’avènement et la mise en application de ces propositions ». Voici donc deux suggestions, simples et efficaces, mais qui demanderont beaucoup d’abnégation d’amour de son prochain.

N° 1 : PLUS DE CUMUL DE FONCTIONS ET DE SALAIRES !
N° 2 : DURANT x ANNEES, METTRE TOUS LES SALAIRES A EGALITE DES RETRAITES CAFAT (à deux 150000 F) du SMG, du SMAG environ 150000 F/mois. Cela  concernerait nos élus du Gouvernement, du Congrès, des municipalités de l'Administration etc. Très vite, j'en suis persuadé tous regretteront de ne pas s'être penché réellement sur la  situation précaire et dramatique de leurs compatriotes. Ils apprendront ainsi à compter, se priver du superflu, à revenir sur terre, sortir de leur bulle d'égoïsme et d'indifférence à l'égard de ceux qui ne sont pas de leur bord. D'une pierre deux coups, le coût de la vie va automatiquement diminuer puisque le pouvoir d'achat sera amputé. Terminées les grosses cylindrées à plus de 5 millions voire plus, terminés les appartements et villas à 100 millions qui tirent le coût de la vie vers le haut. Les classes moyennes, les petits ne peuvent plus suivre. Ils sont pris à la gorge, asphyxiés par les dettes. Est-ce un rêve ? Pas sûr ! Je  prends pour exemple le Qatar sur le Golfe Persique dont je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec notre pays : Qatar - 11.400 Km2, 1.400 000 habitants dont 25O à 300.000 Qataris pour qui la Santé et l'Education sont gratuites et chaque famille Qatarie née au Qatar perçoit par an 200.000 $. Les ressources du Qatar sont : le Gaz, le Pétrole, l'environnement avec son désert de sable.


La NOUVELLE-CALEDONIE : 19000 KM2, 250000 habitants - La Santé et l'Education sont payantes ! 17 à 22 % de la population (53000 familles) vivent avec 70000 F/mois. Les ressources de la Nlle-Caladonie sont : le NICKEL 3ème réserve mondiale, avec 3 usines métallurgiques, environnement riche avec terres fertiles, agriculture, élevage, pêche, etc.

En lisant cette missive, je souhaite que nos responsables réalisent que dans ce beau pays, il y a trop d'écart entre le bas et le haut de la classe sociale, qu'ils se réveilleront de leur léthargie et appliqueront les mesures urgentes qui s'imposent pour faire que tous les habitants de ce pays de cocagne profitent de ses richesses.

GRAMSCI, Philosophe italien, nous a appris que « LE POUVOIR CE SONT LES IDEES »

RC

 
| | Dernière mise à jour : 17/08/2014
Site créé par Ouebzone
Rechercher
Retourner au contenu | Retourner au menu