Débats calédoniens - Diplomatie - Le Chien bleu : Journal satirique de Nouvelle-Calédonie. Y en aura pour tout le monde !

|
Aller au contenu

Menu principal :

Débats calédoniens - Diplomatie

Publié le 2 juillet 2013                                                                                                                                             

« CALEDONIENS FRANÇAIS »


On critique beaucoup la politique de l'Amiral Bainimarama qui porterait atteinte aux droits de l'homme à Fidji. On oublie qu'il a été le premier chef de l'armée à s'opposer au clivage ethnique constitutionnellement institué depuis des lustres qui assuraient la supériorité de la communauté fidjienne "de souche" sur la communauté d'origine indienne. Cette action a d'ailleurs failli lui coûter la vie puisque les partisans de cette politique raciale ont tenté de l'assassiner lors d'un attentat auquel il a échappé de justesse.

L'Amiral Bainimarama a parfaitement compris que l'avenir de son pays passait par l'éradication de ce clivage ethnique et il a œuvré en ce sens, faisant preuve en cela d'un sens aigu de l'intérêt de la nation Fidjienne sur le long terme, c'est à dire de sa nécessaire unité. Alors, dictateur ou pas ? Peut-être un peu pour l'instant, mais il faut retenir l'essentiel de l'action menée et il y a de forte chance de voir rapidement une (vraie) démocratie instaurée dans ce pays.

Jean-Luc REGENT
Elu au Congrès de la Nouvelle-Calédonie
et à l’Assemblée de la province Sud.

 
| | Dernière mise à jour : 17/08/2014
Site créé par Ouebzone
Rechercher
Retourner au contenu | Retourner au menu